Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Kédougou : 1520 arbres plantés, PMC réhabilite encore un site de 2 ha

 Après une expérimentation réussie en 2014, ce mercredi 15 août 2018, Pettewol Mining Company (PMC) a organisé le lancement de la réhabilitation du site de Niéméniké.

Après avoir réussi à réhabiliter une carrière, le site pilote de Tenkoto Niokolo dégradé par une autre société, la compagnie PMC s’est attaquée au site de Niéméniké. Cette carrière ouverte  lui avait permis de réaliser l’ouverture de pistes et des travaux d’installation. Consciente des enjeux environnementaux, PMC ne saurait attendre la fin de l’exploitation pour entamer la réhabilitation des sites dégradés.

« La réglementation sénégalaise demande à toute compagnie minière de réhabiliter les sites d’exploitation. Tout établissement classé doit avoir une autorisation. Les bailleurs de fonds également qui donnent leur argent pour le business exigent des garanties pour la protection de l’environnement. Nous sommes installés dans une position stratégique entre le parc Niokolo Koba et le fleuve Gambie. Il y a eu trop de débat autour de cela. Nous sommes là pour que le permis environnemental soit respecté. L’aspect réhabilitation est important. Au fur à mesure qu’on avance on essaie de réhabiliter » a souligné M Pascal Essient, le Directeur du département santé sécurité environnement et relations sociales de PMC.

M Mouhamadou Moustapha Seck, le sous-préfet de Bandafassi a  profité de l’occasion pour féliciter  PMC pour cette belle initiative en invitant tous à continuer à conscientiser les communautés pour une meilleure appropriation du concept de préservation de l’environnement.

En plus de mobiliser ses employés et de travailler en étroite collaboration avec l’Inspection Régionale des Eaux et Forêts de Kédougou, PMC a mis à disposition des moyens matériels.

«Nous avons planté 1520 plantes de 15 espèces forestières avec des écartements de 2m. La superficie du site est de sur 2 ha. Nous avons comme  espèces fruitières sauvages, le baobab, le jujubier, tamarinier… Cette journée est motivée par l’engagement de PMC sur des questions environnementales. Cette carrière a été ouverte en 2015 pour des besoins d’ouverture de pistes et de l’installation. Nous sommes en train de le réhabiliter pour lui donner sa configuration initiale. Nous avons prévu de grands trous pour donner assez d’humidité aux plantes. Il y a un plan de suivi.  Nous avons planifié le site et mis des cordons pierreux pour stabiliser le site. Nous avons également prévu des gabions de protection contre la dent du bétail. Cela permettra de créer un microclimat autour de la place. En saison sèche, nous n’aurons pas besoin d’arroser » a confié le Capitaine Cheikh Sylla, super intendant de l’Environnement de PMC.

La philosophie de PMC c’est d’éviter dans la mise en œuvre de leurs activités d’impacter le maximum possible sur l’environnement  et la communauté.  S’il y a impacts, PMC fait de la compensation  en contribuant à la réhabilitation  des sites dévastés  et même par d’autres.

Today view: 1 - Total View: 190