Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Pourquoi former les femmes pour leur implication dans les structures sanitaires ?

Cet atelier organisé dans le cadre du partenariat  programme USAID GOLD/la FAFS a apporté des réponses à cette question ô combien importante pour assurer une bonne gouvernance dans le secteur de la santé.

Ibrahima Touré, conseiller régional en renforcement du système de santé, Bureau régional de coordination du programme USAID Santé

« La promotion de la santé de la mère, des enfants, des nouveaux nés incombe au plus haut niveau aux femmes. Elles sont à la maison, elles sont mères mais elles gèrent aussi les questions de santé et de nutrition. on sait aussi que souvent l’offre de santé n’est pas en adéquation avec les besoins des femmes. Alors, si elles intègrent ces Comités de Développement Sanitaire, elles pourront de par leur influence prendre des décisions qui vont dans le sens d’améliorer l’accès aux services de santé mais aussi d’améliorer la qualité des services qui sont offerts. A ce niveau, elles seront dans la gestion même des structures de santé. Les femmes jouissent d’une capacité de mobilisation plus importante que les hommes. Si, elles sont responsabilisées dans les CDS, les indicateurs de santé pourraient s’en trouver améliorés de par leur implication, de par leur engagement. Les femmes peuvent s’auto prendre en charge au niveau familial comme au niveau communautaire pour faire en sorte que les programmes de santé soient mieux utilisés. C’est pourquoi c’est important pour nous  comme pour les autorités du pays que les femmes intègrent davantage les instances de prise de décisions, de gestion de la santé ».

 

Mme Aminata Ndiaye, responsable Genre et communication du programme USAID/GOLD

« Le milieu de la santé est en pleine réforme. Les comités de santé sont en train d’être structurés en Comités de Développement sanitaire. Le lancement a été fait  ce 27 juin 2018) par le Ministre de la Santé. Les questions sanitaires ne sont pas que des techniques. De plus en plus, il faudrait une implication communautaire pour prendre en charge certaines questions. L’engagement est important et la femme est au cœur des questions de santé. Le secteur de la santé fait partie des problématiques majeures que le programme USAID GOLD cherche à changer sous l’angle de la gouvernance sanitaire. C’est une opportunité pour nous de venir renforcer les  capacités des femmes qui sont déjà dans cette activité notamment des relais, des « badienu gox » pour leur apporter un plus sur l’angle de la gouvernance mais surtout pour l’intégration des comités et du leadership. Il faut que les femmes soient représentées dans les instances de prise de décisions de santé. USAID GOLD est un programme de gouvernance. C’est ce qui justifie la présence de l’USAID NEEMA et RSS + qui sont des programmes du secteur santé de l’USAID avec lesquels nous travaillons dans le cadre d’une synergie ».

Today view: 1 - Total View: 109