La salle de réunions du CDEPS de Kédougou a abrité ce mardi 19 juin 2018 un Comité Départemental de Développement portant sur les examens scolaires. La réunion a été présidée par M Moustapha Diaw, le Préfet du Département de Kédougou
Cette réunion préparatoire est organisée en prélude des examens de fin d’année scolaire. C’est pourquoi, M Moustapha Diaw, le Préfet du Département de Kédougou a réitéré son engagement à tout mettre en œuvre pour que les examens puissent se dérouler dans d’excellentes conditions. Il a par ailleurs engagé tous ses services compétents, police, gendarmerie, hygiène, santé et surtout les collectivités locales à jouer pleinement leurs rôles.


Dans son exposé, Mamoudou Oumar Guèye, Inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou par intérim a présenté au public le calendrier des examens scolaires 2018 et le dispositif à mettre en place pour relever les défis de l’organisation.
« Le CFEE/Entrée en 6ème est prévu les 26 et 27 juin 2018, le BFEM à partir du 24 juillet 2018 .Au niveau de l’IEF de Kédougou, au CFEE, en 2017 nous avions 2691 candidats et pour cette année 2018, nous avons 2714 candidats qui seront répartis dans 30 centres d’examens. 311 enseignants seront mobilisés. Au BFEM, nous avions 1208 candidats en 2017 et 941 candidats pour cette année 2018 » a-t-il dit.


Pour le CFEE, au total, 1591 élèves seront à transporter et 199 enseignants vers les centres d’examens situés en milieu rural soit environ 2 940 km à parcourir. Le besoin en carburant est estimé à 382,5 litres.
Au BFEM ,396 candidats et 85 professeurs seront à transporter vers les centres d’examens soit une distance totale de 582 km à parcourir avec un besoin en carburant évalué à 75,66 litres.
Pour réussir l’organisation de ces examens (CFEE et BFEM), l’IEF entend organiser d’autres réunions préparatoires avec les chefs de centres, des réunions avec les membres de CGE dans tous les centres d’examen avec une forte implication des collectivités territoriales, des visites des centres, mobiliser les ressources sollicitées (carburant), mettre en place des équipes de supervision au niveau de l’IEF.


Un focus sera mis sur la sécurisation des centres d’examen, des épreuves et des copies, des outils (PV, relevés de notes…).
Face à la sensibilité et l’importance des examens, M Mamoudou Oumar Guèye, Inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou par intérim lance un appel à tous les acteurs pour une mobilisation et une synergie des actions pour réussir cette mission.
La police est plus que jamais déterminée à assurer la sécurisation de tous les centres d’examens situés sur le territoire de la commune de Kédougou.

Print Friendly, PDF & Email