echosdescollines.com

Kédougou : Pénurie d’eau, à quand la fin du calvaire de la population de Kédougou ?

 Le cadre citoyen SOS Kédougou a organisé ce samedi 9 juin 2018 un point de presse pour alerter l’opinion nationale et internationale  sur les problèmes dans la commune de Kédougou.

Ce point de presse fait suite aux nombreuses démarches entreprises par le cadre citoyen SOS Kédougou auprès des autorités administratives, des sages de Kédougou afin de trouver une solution à ce vieux problème. De promesse en promesse, la pénurie d’eau reste encore un problème entier dans cette commune réputée être capitale d’une région, la première au Sénégal en matière d’exploitation de l’or.

 

« Depuis 6 mois Kédougou n’arrive pas à avoir de l’eau. Nous avons  informé,  alerté les autorités et le problème reste entier. La solution transitoire trouvée  à présent  reste le ravitaillement  des populations à partir de citernes. Le délai de 45 jours  initialement prévu pour solutionner provisoirement  cette question  n’a pas été respecté. C’est une insulte pour les populations de Kédougou. Le raccordement à Itato reste une solution. Le barrage de Sambangalou ne dépend pas de Kédougou, du Sénégal tout simplement. C’est une affaire  de l’OMVG. Nous ne saurions nous fier à cette solution. Kédougou n’a plus besoin de vivre cette situation. L’eau est une source vitale. L’eau est une source de souveraineté. C’est inadmissible que les autorités aussi souffrent de cette pénurie d’eau. Nous alertons les autorités et surtout l’Etat du Sénégal à penser à résoudre ce problème de la commune de Kédougou. Nous ne pouvons pas vivre dans la région la plus riche du pays et vivre cette situation. Nous ne pouvons pas continuer à exploiter les ressources minières de la région et que Kédougou continue à souffrir de cette pénurie d’eau .La ville de Dakar est ravitaillée en eau à partir du lac des Guiers et pourquoi pas  Kédougou à partir d’Itato ?» a laissé entendre M Ousmane Mamadou Soumaré, président du Conseil Régional de la Jeunesse de Kédougou, par ailleurs porte-parole du cadre citoyen SOS Kédougou.

Pour matérialiser ce manque d’eau, femmes et jeunes filles qui ont pris part à ce point de presse n’ont pas laissé derrière leurs bassines et seaux. Elles se sont servies de leurs bassines et sceaux vides pour manifester leur ras-le-bol face à cette situation chaotique.

« Nous souffrons de cette pénurie d’eau depuis 6 mois. L’approvisionnement des ménages  en eau à partir des citernes présente des risques pour nous qui ignorons la provenance de cette eau. Nous, femmes ne dormons plus et n’arrivons plus à nous occuper de nos foyers. Cette pénurie d’eau est une sorte de violation de nos droits au repos » a déploré Mme Adama Barry soulevant sa bassine vide.

Le cadre citoyen SOS Kédougou prévoit un « sit in » le mercredi 13 juin prochain  pour dénoncer le mutisme de l’Etat face à ce problème récurrent de la pénurie d’eau dans la commune de Kédougou.

Today view: 1 - Total View: 79