Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Kédougou : Des artistes exposent leurs œuvres à la chambre de commerce

En marge du programme IN de la 13ème  édition de l’Art Africain contemporain (DAK’ ART 2018), la chambre de commerce de Kédougou abrite depuis le 12 mai dernier une exposition OFF.

Retenue dans le guide officiel du OFF au niveau national, cette exposition est la première du genre dans la région de Kédougou. Profitant de cette aubaine, le collectif des professeurs d’Arts plastiques et de musique, d’artistes plasticiens a mis en valeur son savoir-faire  à travers différentes thématiques.

« Kédougou ne veut pas rester en rade c’est pourquoi nous avions soumis au niveau national un dossier qui a été validé pour l’organisation de cette exposition OFF. C’est une façon pour nous d’encourager et de faire la promotion des talents au niveau local. Dans cette région, il y a d’énormes sources d’inspiration pour les artistes et la matière ne fait pas défaut » a souligné M Youssouph Diatta, le Directeur du Centre culturel régional de Kédougou.

Il faut préciser que le vernissage de l’exposition s’est déroulé en présence de M Jean Paul Malick Faye, l’Adjoint au Gouverneur chargé des Affaires Administratives.

A travers cette exposition, les artistes  Abdou Kane Ndaw, Lamine Sonko, Sidy Fofana, Maguette Cissé, Massamba Sall et Awa Seck ont produit d’excellents supports pédagogiques.

Avec le soutien de Mamadou Hadji Cissé, Président de la chambre de commerce de Kédougou, M Youssouph Diatta, Directeur du centre culturel régional de Kédougou  et sous la vision éclairée M Mactar Sidy Mbaye, commissaire de l’exposition, les œuvres en disent long.

Elles  mettent en exergue les problématiques de la région au quotidien à travers  la pollution de l’eau, de l’environnement, la crise du non respect du droit à l’éducation pour les enfants, l’Etat civil, l’Education en milieu rural, les mariages et grossesses d’enfants. Ces œuvres retracent également les comportements de trois catégories d’élèves.

La première catégorie se concentre beaucoup plus sur les études, met à profit l’internet pour des recherches personnelles pour approfondir le savoir. A l’extrême, il y a la troisième catégorie d’élèves  qui est beaucoup plus  influencée par les réseaux sociaux. Cette catégorie ne s’intéresse qu’à ce qui se dit et  à ce qui se fait dans les réseaux sociaux. Pour ces types d’élèves, la parole de l’enseignant est encombrante, la vérité se passe ailleurs dans les réseaux sociaux.

Au milieu figure, la deuxième catégorie d’élèves moyennement influencés mais touchés par le virus de la photographie, téléphones portables en mains, des photos en mode « selfies » partagées à longueur de journées sur les réseaux sociaux. Pour un monde des enfants libres, ces œuvres lancent un appel  à se mobiliser contre les kidnappeurs d’enfants.

Cette exposition OFF se poursuivra jusqu’au 26 Mai prochain. Les tableaux exposés sont également mis en vente. Toutes les recettes tirées de cette vente seront redistribuées aux élèves en situation difficile. Les organisateurs de cette première édition projettent d’organiser d’autres expositions afin de permettre aux exposants de partager leurs expériences avec les jeunes de la région de Kédougou.

Today view: 2 - Total View: 218