Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Kédougou : Fête du travail, un mémorandum a été transmis à l’autorité

En marge de la marche pacifique organisée ce 1er Mai, journée internationale du travail, les responsables des centrales syndicales ont transmis leur mémorandum à M William Manel, Gouverneur de Région.

Ils sont tous travailleurs membres de quatre grandes centrales syndicales ( CNTS,  UNSAS,  CNTS/FC , CSA) à prendre part à cette marche qui a débuté à la devanture du centre de santé de Kédougou pour prendre fin à la Gouvernance.Pendant cette marche,les organisateurs ont saisi l’occasion pour faire un rappel historique du 1er Mai, journée internationale du travail.

Face  M William Manel, Gouverneur de Région entouré de ses deux adjoints et du Préfet du Département de Kédougou, les travailleurs ont indexé l’Etat et le Patronat  comme responsables de la remise en cause d’acquis syndicaux et démocratiques, la précarisation de l’emploi et la dégradation continue du pouvoir d’achat des travailleurs.

Ils ont jugé inacceptable les retards dans la mise en œuvre des Accords entre le Gouvernement et les syndicats du secteur public, le Patronat et le secteur privé mais aussi dans l’examen des cahiers de doléances des centrales syndicales. C’est pourquoi, le mouvement syndical, investie de la confiance des travailleurs et travailleuses engagera la lutte en menant une campagne d’envergure régionale, voire nationale pour Le respect des Accords conclus avec l’Etat, le Patronat.

« Ainsi, dans les secteurs public comme privé, les travailleurs exigent l’augmentation conséquente généralisée et hiérarchisée des salaires, la publication et le partage de l’étude sur le système de rémunération des Agents de l’Etat  et la revalorisation du SMIG et du SMAG. Dans le secteur de l’Education, une  implication des enseignants du privé dans les innovations pédagogiques et le paiement de l’indemnité de surveillance du Bac pour les instituteurs sont souhaités » a rapporté M Adiouma Mbaye, porte-parole des travailleurs.

Dans les secteurs des Mines, Agriculture et Elevage, les travailleurs recommandent le respect de libertés syndicales  surtout dans le secteur des mines, la hausse de la production agricole dans la région de Kédougou par l’éradication de la divagation des animaux domestiques, l’incitation de la population à la culture des différentes spéculations pouvant servir de source de revenus  pour les jeunes et les femmes, l’approvisionnement correct des installations industrielles en produits agricoles (rizerie et usine d’égrenage coton) ,la finalisation de la fonction publique locale et la fonction publique décentralisée l’arrêt de la précarisation des emplois : journaliers, prestataires, sous-traitants, saisonniers, l’approfondissement et l’élargissement de la protection sociale de travailleurs des secteurs formel et informel.

Dans le secteur de la santé, les centrales syndicales des travailleurs plaident pour la promotion et la protection de l’emploi décent : cas des contractuels de la santé (JICA et COBRA) ,le recrutement du personnel communautaire par la fonction  publique locale ,l’intégration de l’indemnité de logement dans la masse salariale des agents de santé ,le remboursement de la dette de la Couverture Maladie Universelle (CMU) , la construction et l’approvisionnement correct de la pharmacie régionale d’approvisionnement, l’élargissement de l’âge de la retraite à 65 ans pour les agents santé.

Les centrales syndicales exigent également de l’Etat et des partenaires l’octroi de logistique aux infirmiers servant en zone rurale, l’augmentation du personnel qualifié dans la santé ,le paiement sans délai des salaires des contractuels de la santé (COBRA, JICA) ,le renouvellement du contrat du plan COBRA, le rehaussement des quotas de recrutement des contractuels de la santé ,la construction de l’hôpital régional de Kédougou, la création d’une prime de motivation des agents servant dans la région de Kédougou pour maintenir les expertises et les expériences, la confirmation des contractuels locaux , la mise en place d’une commission de recrutement avec tous les partenaires.

En ce qui concerne le secteur des Transports, les centrales syndicales réclament le regroupement de tous les transporteurs dans la gare routière pour mieux suivre et sécuriser les populations ( afin d’éviter les cas d’enlèvements d’enfants), la mise en place dans l’actuelle gare routière de l’eau, de l’électricité et des toilettes fonctionnelles, l’apprêtement de la nouvelle gare routière par la voirie pour permettre aux usagers une bonne circulation pendant l’hivernage et  d’éviter la poussière en saison sèche .

Après avoir reçu le mémorandum, M William Manel, le Gouverneur de Région a remercié les responsables syndicales pour avoir posé des doléances d’ordre général qui au delà des travailleurs touchent d’autres secteurs clés de la Région de Kédougou. Il a promis de transmettre  à un niveau supérieur toutes les doléances qui ne trouveront pas de solutions  au niveau local. Toutes celles qui pourront être satisfaites au niveau local seront traitées au niveau local.

Today view: 1 - Total View: 156