echosdescollines.com

Kédougou : Les élèves  réclament toujours leur droit à l’Education

23 Décembre 2008  attention !  Ce 23 juin 2018, les élèves  en mouvement vers les édifices administratifs se sont heurtés à la résistance de la police.

Alhousseynou Guèye, le président du gouvernement scolaire  du lycée Maciré  Bâ,  membre  de l’amicale des élèves de  la commune de Kédougou  apporte des précisions sur les motifs de ce mouvement d’humeur.

« Notre avenir est en train d’être hypothéqué. Nous avons un statut de candidats. Nous devrons tous être traités comme tels. C’est vraiment désolant ce qui s’est passé aujourd’hui. Nous  n’avions pas décidé d’aller envahir les locaux de l’IEF, de l’IA pour faire autre chose. Nous n’avions pas l’intention de saccager volontairement quoique ce soit.  Notre place  n’est pas dans la rue. Nous avons agi de la sorte tout simplement pour nous faire attendre. Nous voulions le faire pacifiquement mais malheureusement, nous nous sommes heurtés à la riposte et à la résistance de la police. On ne peut pas éteindre le feu par le feu » a-t-il dit.

Retour sur le film des événements

Il faisait 10 h, l’Assemblée Générale des Enseignants battait son plein, à la place habituelle, près de l’Inspection de l’Education et de la Formation de Kédougou. Peu après, plusieurs lycéens et de collégiens se sont dirigés vers les locaux de l’IEF en revendiquant leur droit à l’Education.

Dans la cour de l’IEF, après une brève déclaration des dirigeants, le groupe s’est dirigé vers l’IA et la Gouvernance. C’est là que la police, voyant cette masse d’élèves a pris l’option de les disperser en usant de ses gaz lacrymogènes. Affolés, les élèves ont riposté par des jets de pierres.

Malgré l’appel au calme demandé par le président du Conseil Communal de la Jeunesse et du président du Conseil Régional de la Jeunesse  aux élèves et à la police, « l’intifada » a continué. L’air était suffocant. Les locaux de la radio communautaire  Kédougou Fm  ont  été même  la cible de plusieurs jets de gaz lacrymogène. Des innocents  ont reçu leur dose de ce gaz asphyxiant.

« Nous avons décrété un mot d’ordre illimité. La grève des enseignants doit cesser. Nous allons nous concerter encore pour voir quelles stratégies.   Nous avons agi seuls en  allant déloger les élèves des lycées privés  et ceux du lycée technique industriel Mamba Guirassy de Kédougou. Nous allons épargner les élèves de l’élémentaire pour le moment. Nous ne sommes pas entrés en contact avec les membres de l’amicale des élèves du Sénégal. Il faudrait que les deux parties s’assoient autour d’une même table pour  trouver des solutions heureuse à cette crise qui dure depuis 5 mois. La prolongation de l’année scolaire n’est pas une solution. Il faudrait que  tous les professeurs  acceptent de faire les cours  matin et soir » a précisé  Alhousseynou Guèye, le président du gouvernement scolaire  du lycée Maciré  Bâ.

Today view: 2 - Total View: 62
Contacts

Pour la couverture de vos événements  partout dans la région de Kédougou (Sénégal), ailleurs au Sénégal et à l'international

Reportages- Publicité- Publireportages- Photos reportages- Vidéo-reportages... Documentaires , films didactiques..

echosdescollines.com mettra à votre disposition une équipe de reporters compétents.

.Contactez -nous   ici    :

adamadiaby60@gmail.com

Tel : (00221) 77 435 85 48