echosdescollines.com

Kédougou : Les jeunes de Baïtilaye  alertent sur l’importance d’aller et de rester à l’école.

 L’école élémentaire de Baïtilaye a abrité ce lundi 02 Avril 2018 une journée de sensibilisation pour  le maintien des jeunes à l’école .Cette journée est organisée par l’Association des jeunes de Baïtilaye pour le Développement.

Conscient que le développement passe par l’éducation, l’association des  jeunes de Baïtilaye pour le Développement ont organisé ce lundi, une journée de sensibilisation dont le thème est : « Le maintien des jeunes à l’école, ensemble pour le développement de Baïtilaye ».Jeunes, enfants et vieux sont venus massivement répondre et écouter avec une oreille attentive les intervenants. Ce qui a motivé l’organisation de cette journée c’est que les jeunes de la région de Kédougou et plus particulièrement  ceux du  village de Baïtilaye sont de plus en plus dirigés vers l’exploitation  traditionnelle de l’or  au lieu d’aller et de rester à l’école.

« Si nous avons eu l’idée d’organiser cette  journée de sensibilisation pour  le maintien des jeunes à l’école  c’est parce que ces derniers temps, nous avons noté  un fléau qui  ne touche  pas seulement le village de Baïtilaye mais toute la région de Kédougou. Ce fléau c’est l’abandon massif des élèves au profit des diouras ou sites d’orpaillage traditionnel. Raison pour laquelle nous avons jugé nécessaire d’organiser cette journée pour conscientiser et faire comprendre qu’il ne faut pas abandonner les études. Pour se développer une localité, un pays doit passer forcément par l’éducation » a confié M   Samba Dembélé, le vice président de l’Association des jeunes de Baïtilaye pour le Développement

Il faut noter que le village de Baïtilaye est affecté par cette exploitation traditionnelle de l’or. L’école élémentaire est entourée par des  unités de traitement de l’or qui ont un impact négatif sur l’environnement des enfants. La place de l’enfant ce n’est  pas dans les diouras mais plutôt à l’école.

Le village de Baïtilaye  se trouve dans la commune de Bandafassi  et distant environ  19 km de Kédougou chef-lieu de Département.  Baïtilaye est un village enclavé qui manque de réseau téléphonique et d’infrastructures routières de qualité. La case de santé n’a pas de personnel.

M Thiam, le chef d’Agence de la Sonatel de Kédougou a promis d’apporter une réponse aux doléances formulées par les populations de Baïtilaye à propos du manque de réseau : « j’ai bien noté. J’ai pris acte  je ferais de tout mon mieux pour que le village ait accès au réseau si Dieu le veut »

Yoro Diallo

Today view: 3 - Total View: 181