echosdescollines.com

Kédougou: Les organes de gestion formés pour une gestion  efficace et efficiente de l’école

L’école élémentaire Bakary Dansokho a abrité ce jeudi 29 mars 2018 une session de renforcement de capacités des femmes et des structures locales de la région en leadership et en Reddition de Comptes dans la Région de Kédougou.

Cette session de formation a réuni des Directeurs des écoles, des élèves, des comités de Gestion et des Gouvernements scolaires de diverses écoles de la région. Elle est initiée par la COSYDEP en collaboration avec OSIWA dans le cadre du projet de la Gouvernance Monitoring du service de l’Education.

Il concerne 70 écoles élémentaires sur l’ensemble du pays dont 5 dans la région de Kédougou. Il s’agit des écoles élémentaires Bakary Dansokho, Bagnomba, Lesfalo, Dar Salam, et Bousra Kane.

Ces gouvernements scolaires et ces comités de gestion ont été  mis en place par l’Etat il y a quelques années pour une gestion collective de l’école. Mais il s’avère que ces organes de gestion ont besoin d’être capacités en leadership et en suivi budgétaire pour parvenir à une  gestion  efficace et efficiente de l’école.

« Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la gouvernance monitoring du service de l’Education que la COSYDEP met en œuvre en partenariat avec OSIWA. Nous sommes en train de renforcer les capacités des CGE dans le cadre du budget participatif. C’est un programme qui va durer 15 mois et nous sommes à notre deuxième activité. Dans  la première, il fallait faire un diagnostic situationnel des besoins de chaque école. Par rapport aux difficultés soulevées dans les écoles, nous allons essayer voir comment ensemble y apporter des solutions. En tant que coalition et société civile  nous allons pouvoir porter un plaidoyer. La COSYDEP prône pour une éducation  inclusive de qualité, une éducation publique parce qu’elle a tendance d’être privatisée alors que tout le monde ne peut pas avoir les moyens d’amener son enfant dans le privé. C’est pourquoi nous COSYDEP, nous nous activons dans le public parce que l’école publique doit être revalorisée » a confié M Yaya Badji, le coordonnateur régional de la COSYDEP à Kédougou.

Yoro Diallo

Today view: 1 - Total View: 122